Passer au contenu principal Passer au pied de page

Élaborer une stratégie d’engagement autochtone significative pour notre partenaire communautaire

Whitchurch Stoufville Hero
Située à une cinquantaine de kilomètres au nord de Toronto, la ville de Whitchurch-Stouffville se trouve sur le territoire des Premières Nations des Traités Williams, un territoire historiquement partagé avec les Anishinaabeg, les Wendat et les Haudenosaunee. La ville est une collectivité vivante, en pleine croissance, qui reconnaît l’histoire de la terre et
les contributions de tous les peuples autochtones, et qui s’engage à tenir la promesse formulée par Vérité et réconciliation.

Dans le cadre de cette promesse, la ville s’est engagée sur la voie d’une réconciliation transformatrice avec la communauté autochtone, qui permettrait de rétablir la confiance et des relations respectueuses grâce à un processus continu de transparence, de collaboration et de véritable changement de société.

Pour guider cet effort, ils ont fait appel à notre équipe de conseillers en infrastructure Maîtres de projets pour
élaborer un plan de réconciliation et d’engagement. Nous avons élaboré un cadre avec des stratégies pour renforcer l’engagement autochtone au sein de la collectivité, un cadre qui aligne les futurs efforts et décisions de la ville à la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

Pour élaborer ce cadre, Colliers a utilisé une approche stratégique centrée sur les méthodes des droits de l’homme se basant sur cinq éléments constitutifs: Paix inclusive, droits de l’homme, consultation, collaboration et engagement large. Nous avons déterminé 17 recommandations prioritaires et une feuille de route pour atteindre leurs objectifs, puis nous avons effectué une consultation sur les messages clés et les méthodes de communication les plus efficaces.

Notre projet a également abordé les principes de la résolution des différends afin d’améliorer les perspectives locales et de faire ressortir les expériences vécues et les aspirations quotidiennes des peuples autochtones et non autochtones. Nous savions que pour aller de l’avant avec ce projet, nous devions rendre des comptes aux parties prenantes engagées dans le processus de réconciliation et aux collectivités qu’elles servent.

Nous avons facilité les consultations avec les Premières Nations des Traités Williams, dirigé des groupes de discussion et des séances publiques, mené une enquête publique, réalisé trois entretiens avec le Conseil et organisé plusieurs réunions avec le comité de projet de la ville.

Notre rapport final (en anglais seulement), présenté en décembre 2022, prévoit des recommandations significatives, confirmées par une diligence raisonnable, pour s’assurer qu’il serait utile à la ville à l’avenir.


Lire le Rapport d’impact Canada 2022