Passer au contenu principal Passer au pied de page

Les stations du REM prêtes à devenir des pôles de croissance à usage mixte

Montreal Gazette REM stations primed Hero

Colin Worrell et Patrick Vallières, experts de Colliers, examinent le potentiel du Réseau express métropolitain pour stimuler le développement à usage mixte près des stations tout en assurant une flexibilité accrue dans les déplacements.

D'ici 2028, il y a de fortes chances que les Montréalais considèrent le développement du système de train léger du Réseau express métropolitain (REM) de 6,9 milliards de dollars comme étant un catalyseur pour du développement à usage mixte autour de la plupart de ses 26 stations.

Nous savons, grâce à l’expérience de développements similaires dans d’autres grandes villes du Canada, que les développements axés sur le transport en commun ont tendance à stimuler l’émergence de pôles dynamiques avec un éventail de propriétés commerciales et résidentielles.

Ces pôles ont tendance à profiter à la plupart, sinon à toustes, les parties prenantes, telles que les promoteurs de bureaux et leurs locataires, les détaillants et les consommateurs, les propriétaires et les travailleurs, qui devraient augmenter l'activité commerciale tout au long du réseau du REM.

Lorsque le système complet de 67 kilomètres reliera le centre-ville de Montréal, la Rive-Sud, l'Ouest-de-l'Île, la Rive-Nord et l'aéroport international Pierre Elliott Trudeau, le REM représentera plus d'une vingtaine d'opportunités de croissance, selon les experts de Colliers.



« Il ne fait aucun doute que l'immobilier autour de stations de transport en commun est attrayant en raison de l’accessibilité », indique Colin Worrell, directeur général des opérations de courtage de Colliers au Québec. « Cette attractivité se traduit par de la valeur ajoutée pour les propriétaires, les promoteurs immobiliers et les dirigeants d’entreprises. »
Cette valeur ajoutée se manifeste par la capacité à attirer des employés et des locataires, ou bien la valeur de revente accrue des propriétés, dit Worrell. « Ainsi, avec 26 stations dans toute la région du Grand Montréal, le REM crée de nombreuses opportunités. J'habite à Brossard et le développement associé au REM en général au cours des quatre dernières années dans cette zone a été exponentiel. »

Le premier tronçon du REM, composé de cinq stations reliant le centre-ville à la Rive-Sud, devrait être mis en service au printemps 2023. La phase 2 devrait être achevée d'ici la fin de 2024 et la phase 3 devrait être lancée en 2027 en collaboration avec Aéroports de Montréal.

À Vancouver, l'achèvement de la Canada Line en 2009 a permis de relier le centre-ville à l'aéroport YVR et à Richmond le long du corridor Cambie. Cette extension rapide des transports en commun illustre les modèles de croissance à proximité des stations que l'on peut attendre du REM. Le plan du corridor Cambie de Vancouver prévoit que jusqu'à 32 000 personnes supplémentaires vivront dans des zones clés près des stations et le long de l'itinéraire d'ici 2041. On prévoit également que d'ici 2041, il y aura 15 400 emplois supplémentaires le long du corridor et dans dans les environs immédiats des stations.Devimco, client de Colliers, a lancé Solar Uniquartier à Brossard en tant que premier développement axé sur le transport en commun spécifiquement lié au REM. Il s'agit d'un projet à usage mixte offrant des condos, des appartements locatifs, des logements pour personnes âgées, des bureaux et des espaces commerciaux centrés autour de la station de REM du quartier où les navetteurs pourront prendre un train pour se rendre au centre-ville de Montréal en moins de 13 minutes.

Près de 400 000 pieds carrés d'espaces de bureaux développés à Solar Uniquartier sont déjà réservés, une quatrième phase étant maintenant envisagée.

« Les employeurs oeuvrent de manière avisée en maintenant leur présence au centre-ville de Montréal tout en construisant des bureaux satellites le long du REM, accueillant les travailleurs là où ils choisissent de vivre », explique Patrick Vallières, vice-président et courtier immobilier chez Colliers et associé de l'équipe de représentation des propriétaires de l'entreprise à Montréal. « Les développements autour des stations de transport en commun seront probablement ceux qui prospéreront hors de l'île. »

Vallières dit que Solar Uniquartier constitue un bon exemple pour les projets futurs et la croissance. Le développement comprend un bureau sur mesure de 40 000 pieds carrés qui sert de siège social nord-américain à Bonduelle, une entreprise de transformation et de distribution d'aliments maintenant connue sous le nom de Nortera.


En plus du développement dans et autour des stations, il y aura également un avantage secondaire lors de l'ouverture du REM, disent Vallières et Worrell.

Les trains du REM partiront toutes les deux minutes vers et depuis le centre-ville de Montréal pendant les heures de pointe, offrant un service amélioré et une plus grande flexibilité pour les travailleurs faisant des allers-retours entre le centre-ville et les pôles secondaires émergents.

En cette ère de travail hybride normalisé, cela signifie que les travailleurs et les consommateurs ont plus d'options et peuvent passer, disons, une moitié de leur journée à leur bureau du centre-ville et l'autre moitié à la maison dans un quartier désormais mieux desservi par le REM.

Bien qu'on ne s'attende pas à ce qu'il soit un moteur majeur de l'occupation des bureaux dans le centre-ville, le REM répondra en effet à certaines préoccupations concernant les trajets longs et peu pratiques, ajoute Worrell. Il fournira des horaires prévisibles dans des « espaces de travail » roulants climatisés et chauffés. Il fournira une connexion Wi-Fi gratuite afin que le travail et les divertissements soient accessibles pendant le trajet.

Dans l'ensemble, le REM créera plus de commodité à mesure que les employeurs et les employés évoluent et réfléchissent davantage à l'endroit où ils souhaitent se trouver, notamment au-delà du centre-ville dans de nombreux cas. Le REM offre des options et des opportunités que vous soyez un promoteur, un locataire commercial, un consommateur, un résident ou un navetteur.

« Les entreprises riveraines du REM pourront attirer des employés dans ces secteurs alors que ce n'était pas le cas auparavant puisque le centre-ville était roi », indique Vallières. « Si vous n'aviez pas de voiture, prendre les transports en commun vers l'Ouest-de-l'Île et la Rive-Sud était un cauchemar. En fin de compte, le REM servira à égaliser les règles du jeu en matière de lutte pour les talents sur le marché du travail. »

Pour obtenir plus d'informations des experts de Colliers sur l'impact du Réseau express métropolitain (REM) sur le paysage immobilier commercial de Montréal, cliquez ici.

Cette histoire a été créée par Content Works, la division de contenu commercial de Postmedia, pour le compte de Colliers.

Lire dans le Montreal Gazette


Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Colin Worrell

Managing Director, Brokerage

Montreal

Voir l'expert

Patrick Vallieres

Vice President | Real Estate Broker

Montreal

Au cours de ses 11 années de carrière, Patrick a acquis une connaissance approfondie du paysage de la location de bureaux. Avant de devenir associé de l'équipe de représentation des bureaux des propriétaires chez Colliers en février 2022, Patrick a passé 6 ans comme membre à part entière de l'équipe de location de bureaux d'Ivanhoé Cambridge pour son portefeuille de bureaux au Québec. Aux côtés des membres de son équipe, Patrick était responsable des activités de location quotidiennes pour un portefeuille représentant environ 5,7M pi² à Montréal et à Québec (avant la disposition de 3 actifs).

De 2011 à 2016, Patrick a été un membre apprécié de l'équipe de représentation des locataires chez JLL Canada, où il a participé à plus de 200 transactions de représentation de locataires pour une liste de clients diversifiée allant de petites startups à de grandes entreprises multinationales.

Patrick a la réputation d'être un professionnel accompli dans le secteur de l'immobilier commercial de Montréal et a su entretenir des relations solides et durables avec les locataires, les prospects, les partenaires et la communauté des courtiers. Il a la capacité de tirer parti des informations sur le marché et d'utiliser ses contacts dans l'industrie pour identifier les opportunités, prévoir les tendances et créer/exécuter des transactions de location très efficaces.

Voir l'expert

Michelle Santos

Communications Manager | Canada

Vancouver - Oceanic Plaza

Michelle handles the communications and PR programs for Colliers International in Canada, project manages national initiatives and campaigns, and is a writing coach and resource to Colliers' marketing teams across the country.

Voir l'expert