Passer au contenu principal Passer au pied de page

Pleins feux sur les experts. Lindsay Brooks, Gestionnaire immobilier principal

Wentworth Property Hero Image

Dans le portefeuille géré par Lindsay se trouve une propriété industrielle de 400 000 pieds carrés située sur la rue Wentworth à Whitby, Ontario, gérée pour le compte de Fiera, un client de Colliers.

Décrivez l’initiative récente de Colliers en matière d’aménagement paysager.

On pense à tort que les propriétés industrielles sont purement fonctionnelles et qu’elles ne sont pas équipées pour répondre à des besoins sociaux. Nous voulons changer cette vision, c’est pourquoi nous avons voulu prévoir un nouvel élément qui pourrait impliquer les locataires et servir d’espace de rassemblement respectueux de l’environnement.

Ensemble, nous avons planté un jardin de pollinisateurs et un jardin comestible — ce que Colliers a fait dans de nombreux endroits au Canada. Dans ce dernier cas, nous nous sommes associés au Durham College pour mettre à la disposition des familles en situation d’insécurité alimentaire des boîtes de produits frais contenant des légumes que nous cultivons ici. Nous avons complété cet effort en installant des colonies d’abeilles dont les membres pollinisent les fleurs et produisent du miel.

Cette initiative s’est avérée une grande réussite et nous étendons actuellement les jardins comestibles, ce qui a pour vantage d’aider plus de personnes au sein de notre collectivité.
 
Comment le rôle du gestionnaire immobilier évolue-t-il alors que l’ESG prend de l’importance?

Ce n’est qu’au cours de la dernière décennie qu’un effort visant à répondre aux normes de déclaration comme GRESB et Energy Star et à obtenir des certifications par l’intermédiaire de BOMA s’est développé. Beaucoup de choses changent dans le secteur, ainsi que dans nos rôles et responsabilités comme gestionnaires immobiliers et propriétaires d’immeubles, y compris au niveau des attentes envers les locataires et les occupants. Ensemble, nous nous engageons dans ces changements nécessaires.

Il est important de ne rien tenir pour acquis et de faire avancer consciemment des projets qui peuvent sembler routiniers — l’éclairage DEL et les unités CVC optimisées, par exemple. Dans l’ensemble, il reste encore du chemin à parcourir, et le fait qu’un propriétaire de bâtiment comme Fiera ait mis en place ses propres objectifs ESG contribue certainement à propulser de nouvelles idées.

Décrivez le prix que vous avez récemment gagné au gala de BOMA Canada.

Notre équipe s’est efforcée d’obtenir la certification BOMA pour le bâtiment — il est important d’obtenir une reconnaissance pour l’excellence opérationnelle et l’expérience des occupants. Nous travaillons en étroite collaboration avec notre équipe ESG nationale afin d’examiner les critères d’évaluation et comment nos activités et nos initiatives sur la propriété se comparent à d’autres.

Pour faire court: en 2022, nous avons été ravis de recevoir la certification BOMA de niveau or. C’est la première
fois que Colliers obtient ce statut pour une propriété industrielle au Canada.

Cet effort a suscité un certain engouement et nous avons fini par être finalistes du prix BOMA Best dans la catégorie industrie légère, pour la région de l’Ontario. Nous avons été ravis d’apprendre que nous avions gagné lors de leur gala tenu au printemps 2023.

Les bâtiments de votre portefeuille industriel ont-ils le potentiel d’atteindre la carboneutralité?

Oui, ce portefeuille est sur cette voie. Les plans ESG de Fiera prenant forme, nous avons réalisé plusieurs études de faisabilité sur l’électrification dans le cadre d’un plan plus large de réduction des émissions. Nous continuons d’étudier la possibilité d’ajouter de l’électricité solaire au site, de procéder à un réensauvagement et de passer à une végétation sans tondeuse afin de réduire ou d’éliminer le besoin d’équipements fonctionnant au gaz, etc.

Fiera prend ses plans de décarbonisation au sérieux, et notre travail consiste à atteindre ses objectifs ESG grâce à la façon dont nous gérons ses propriétés.



Lire le Rapport d’impact Canada 2022