Passer au contenu principal Passer au pied de page

La mise en service du premier tronçon du Réseau express métropolitain (REM) simplifie les trajets domicile-travail.

First section of the new REM Hero

Trois professionnels de Colliers partagent leurs expériences sur la nouvelle ligne


Cela fait presque trois mois que la ligne du Réseau express métropolitain (REM) de la Rive-Sud a été ouverte le 31 juillet, reliant la ville de Brossard à la gare centrale de Montréal, au cœur du centre-ville, avec l'inauguration de cinq nouvelles stations. Il s'agit de la première section d'un réseau beaucoup plus vaste qui reliera le centre-ville de Montréal à plusieurs de ses banlieues au sud, au nord et à l'ouest, y compris une liaison avec l'aéroport international Pierre-Elliott Trudeau de Montréal.

Comme on peut s'y attendre, et comme pour la plupart des nouveaux systèmes de transport en commun, il reste quelques problèmes à résoudre, et les efforts se poursuivent pour améliorer certains éléments du service, notamment l'accessibilité et la réduction des nuisances sonores.

Au cours des dernières semaines, le service sur la nouvelle ligne de train léger a été temporairement restreint, les trains ne circulant plus après 22 heures du dimanche au jeudi entre la gare centrale et la gare de Panama. Les équipes ont débuté des travaux pour rendre les trains moins bruyants dans les quartiers résidentiels.

Dans l'ensemble, la ligne de REM de la Rive-Sud a déjà eu un impact positif sur le transport en commun, les affaires et le mode de vie à Brossard et à l'Île-des-Sœurs. Colliers a examiné les effets que le REM aura sur le tissu urbain existant de la ville en stimulant l'utilisation du sol, la densité et le développement, en réduisant la circulation automobile, en stimulant la valeur des propriétés, en améliorant les habitudes de déplacement des navetteurs et en motivant l'activité transactionnelle commerciale. L'équipe de Colliers a également développé cette carte interactive du REM, qui comprendra à terme quatre lignes s'étendant sur 67 kilomètres à travers 26 stations. Le REM est un système entièrement automatisé, sans conducteur, qui utilise un système de contrôle des trains basé sur la communication (CBTC) pour offrir une expérience de transport en commun plus efficace.

Mais qu'en est-il de l’expérience des usagers des trains? Comment le REM rend-il la ville plus accessible? Nous nous sommes entretenus avec trois professionnels de Colliers de notre bureau du centre-ville de Montréal qui empruntent le REM pour différentes raisons, à différents moments, afin de connaître leurs perspectives et leurs impressions sur la nouvelle ligne.

Sur le thème de déplacements plus simples, moins dispendieux et plus rapides

Olivia Boussard, Directrice associée, Marketing Studio Canada : Nous avons acheté notre maison assez récemment sur la Rive-Sud et nous savions alors que le REM serait une méthode pour nous rendre au centre-ville. Cette seule raison nous a permis de ne pas acheter une deuxième voiture puisque nous savions que le REM nous offrirait une alternative.

Mon mari et moi partageons une voiture. En général, nous faisons du covoiturage avec les enfants pour nous rendre en ville tous les jours.

Il est très utile d'avoir accès à des transports en commun fiables comme le REM. Lorsque j'ai une réunion matinale ou que mon mari a besoin de la voiture pour aller ailleurs qu'au centre-ville, je prends le REM.

Pour me rendre à la station la plus proche, qui est la station Terminus de Brossard, j'ai cinq minutes de marche à faire pour prendre un autobus. Le trajet en autobus de mon domicile à la gare de Brossard dure environ 20 minutes. C'est assez pratique.

Je n'ai pas encore de carte mensuelle, mais le coût du REM est moins élevé que celui d'une journée complète de stationnement au centre-ville, qui coûte 21 $ par jour. Un aller-retour comprenant le bus et le REM me coûte environ 13 $, ce qui représente une économie chaque fois que je l'utilise.

Cynthia Costigan, Assistante de direction et coordinatrice de bureau : J'utilise le REM tous les jours pour me rendre au travail à partir de mon domicile sur la Rive-Sud. Comme Olivia, je prends aussi l'autobus pour me rendre à la station Brossard du REM. Le trajet de Brossard à la Gare Centrale ne me prend que 15 à 20 minutes.

Avant l'ouverture du REM, je prenais l'autobus directement de Delson au bureau du centre-ville de Montréal. Souvent, je me retrouvais dans un goulot d'étranglement du côté sud du pont, ce qui me prenait plus d'une heure et demie pour me rendre au travail.

Parfois, je conduisais, généralement lorsque j'avais des réunions tôt le matin, et cela pouvait prendre autant de temps que de prendre le bus s'il y avait des travaux ou du trafic. En conduisant, je devais aussi payer le stationnement, qui coûtait plus de 20 dollars par jour, selon l'endroit où je trouvais une place.

Janina Francescutti, Vice-présidente exécutive, Services nationaux d'investissement : Je vis à l'Île des Sœurs depuis environ 23 ans. En 2020, nous avons emménagé dans un appartement à la pointe nord de l'île. Avant l'ouverture du REM, je prenais toujours ma voiture pour aller au centre-ville.

Prendre la voiture pour aller au centre-ville m'a toujours semblé être l'option la plus pratique. J'ai toujours eu l'impression que prendre les transports en commun depuis l'Île des Sœurs était une corvée.

Un jour, un ami m'a convaincue d'essayer le bus et j'ai réalisé que c'était beaucoup plus pratique et abordable que de conduire jusqu'au bureau et de payer une place de stationnement mensuelle au centre-ville.

Puis le REM a ouvert, et la station de l'Île des Sœurs n'est qu'à un pâté de maisons de chez moi.

Maintenant, je marche jusqu'au REM et il m'emmène à la gare centrale en 10 minutes ou moins. Je n'attends jamais très longtemps pour prendre un train. J'ai montré à ma famille et à mes amis à quel point c'est pratique et j'ai réussi à les convaincre de prendre le train eux aussi.

Sur l’expérience à bord du train

Cynthia: Le REM peut être très fréquenté le matin. Si j'ai de la chance, j'obtiens une place assise. Sur le chemin du retour, je n'ai généralement pas de place assise avant d'arriver à la station Panama, où la majorité des gens descendent.

Je trouve que c'est un moyen plus relaxant de faire la navette et j'apprécie la vue depuis les fenêtres, surtout s'il fait beau. Les wagons sont très propres. J'ai trouvé le trajet jusqu'à mon lieu de travail très agréable.

Olivia: Mon expérience avec le REM lui-même a été merveilleuse. Il s'agit d'un système à haute fréquence, confortable, qui fonctionne tôt et tard dans la nuit. Les voitures sont climatisées.

Le seul problème que je rencontre est que le service d'autobus à la gare de Brossard est plutôt limité. En semaine, il n'y a que deux départs le matin et deux retours le soir. Cela ne correspond pas vraiment aux besoins des utilisateurs de 9 à 5. Nous aimerions donc que le service d'autobus entre notre quartier et la station REM la plus proche soit élargi. Depuis le 16 octobre, le fournisseur de services de bus, EXO, a ajusté ses horaires pour mieux s'aligner sur ceux des employés de bureau et des étudiants, en se basant sur les commentaires reçus depuis le lancement du nouveau système. J'espère qu'ils continueront à ajuster et à étendre le service au fil du temps.

Les vues depuis les trains sont magnifiques. Les rails sont surélevés par endroits, ce qui permet d'avoir une vue panoramique de Montréal. La traversée du fleuve est particulièrement belle.

Janina: J'ai récemment dîné avec un collègue dans le centre-ville. Il m'a dit qu'il avait l'habitude de se rendre en ville en voiture ou en métro, alors je l'ai emmené faire un tour dans le REM après le déjeuner et il a été stupéfait de voir à quel point c'était pratique. Il m'a dit que la prochaine fois qu'il viendrait en ville, il se stationnerait à la station Panama et prendrait le REM.

En dehors des heures de pointe, le train ne semble pas très fréquenté. J'espère et je m'attends à ce que davantage de personnes commencent à s'adapter à ce nouveau moyen de transport avec le temps.

Je suis en train de convertir les gens pour qu'ils deviennent des utilisateurs du REM.

Sur les avantages du REM dans la vie de tous les jours

Cynthia: Dans mon quartier, nous avons toujours eu un service d'autobus direct vers le centre-ville de Montréal, mais le grand changement pour nous avec le REM a été la réduction du temps de trajet, et c'est énorme. Se rendre au travail est devenu beaucoup plus rapide, moins coûteux et moins stressant.

J'en vois aussi les avantages pour ma famille et les autres membres de la communauté. Le REM relie directement Delson au Quartier DIX30, de sorte qu'il est maintenant plus facile pour les consommateurs, y compris les jeunes, de se rendre dans ce secteur. Pour mes enfants et moi-même, c'est un réel avantage car ils veulent toujours aller dans ce secteur commercial, et là où je devais les conduire dans le passé, ils peuvent maintenant y aller seuls.

Janina: Il est devenu tellement plus facile, plus rapide et plus abordable de se rendre au centre-ville depuis l'Île des Sœurs. J'ai également l'intention d'utiliser la nouvelle ligne pour faire mes courses et pour mes loisirs, et je suis sûr que beaucoup d'autres membres de ma communauté font de même. C'est tellement facile.

Olivia: Je pense qu'au fur et à mesure que d'autres stations et d'autres lignes seront mises en service, le REM deviendra un lien réel entre banlieues et cœur de Montréal, et vice versa. J'ai des amis citadins qui n'ont pas de voiture et qui ne quittent jamais le centre-ville, mais maintenant qu’ils ont la possibilité d'utiliser le REM, ils peuvent explorer au-delà de la ville. 

Nous avons également de la famille qui vient de l'étranger pour séjourner chez nous. Le REM changera beaucoup de choses pour eux, car il leur offrira une plus grande mobilité. Avec plus d'indépendance et d’accessibilité, je peux voir comment le REM répondra aux besoins d'un nouveau bassin de touristes et de voyageurs d'affaires.


Learn More

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Olivia Boussard

Directrice Marketing

Montreal

En tant que Directrice Marketing, je supporte les activités marketing des bureaux de Montréal, Québec et Ottawa dans le positionnement des courtiers et de leurs équipes, l’élaboration de stratégies client gagnantes, et la conception d’outils de communication et de marketing riches et éloquents.

Forte d’un parcours personnel international et plus de 8 ans d’expérience en ventes et marketing en immobilier, en hôtellerie et en agence digitale et interactive, j’apporte des idées fraîches et rationnelles afin de livrer un contenu qui est :

Personnalisé

Dernier en date

Engageant

Convaincant.

Voir l'expert

Cynthia Costigan

Executive Assistant and Office Coordinator

Montreal

Voir l'expert

Janina Francescutti

Senior Vice President | Capital Markets Canada

Montreal

Janina Francescutti est Première vice-présidente, Service national d’investissement chez Colliers.  Parmi les Meilleurs Producteurs chez Colliers, Janina cumule plus de 28 ans d'expérience en services consultatifs, ayant travaillé principalement dans le courtage immobilier et se spécialisant en transactions d'investissement. Experte de l'industrie bien connectée et très respectée, Janina a bâti de solides relations par son travail au service de clients institutionnels, FPI et fonds de retraite, ainsi qu’auprès d’investisseurs privés et étrangers. Les succès de Janina à conclure de nombreuses transactions d’importance témoignent de son talent et de sa compétence. Janina a participé à concrétiser de nombreuses transactions dans les marchés de Montréal, Québec, Ottawa et Halifax. Janina détient un Baccalauréat en commerce de l’Université McGill spécialisé en finance immobilière et analyse de l’urbanisme. De plus, elle a acquis le titre d’évaluateur agréé, reconnu tant par l’Ordre des évaluateurs agréés du Québec que par l’Institut canadien des évaluateurs.

Voir l'expert